Informatins de base sur l’énuresie nocturne

Qu’est-ce que l’énuresie nocturne?

L’énurésie nocturne désignée familièrement par l’expression « pipi au lit » est une incontinence intermittente pendant le sommeil chez un enfant âgé d’au moins 5 ans qui sait contrôler ses besoins mictionnels pendant la journée. L’énurésie est due à un sommeil trop profond, à un manque de maturité du réflexe de miction ou à un trouble psycho-affectif. Si elle se produit moins de 3 fois par semaine, nous parlons d’énurésie nocturne périodique.

Qui peut être touché par l’énurésie nocturne?

L'énurésie nocturne primaire isolée touche plus de 400 000 enfants entre 5 et 10 ans en France, soit près de 9 % de cette tranche de la population. Agés de plus de 5 ans, ces enfants font régulièrement pipi au lit sans jamais avoir été propres la nuit et sans avoir connu d'épisode de continence au-delà de 6 mois. Ce soucis qui gâche les matins des mamans et les nuits des enfants finit pourtant toujours par se régler.

Énurésie nocturne
primaire – liées aux anomalies ou maladies existantes depuis sa naissance
secondaire – lorsque l’enfant a déjà été propre durant une période de minimum 6 mois
mono symptomatique – il n’existe aucun autre symptôme
poli symptomatique – d’autres symptômes peuvent être associés, par exemple les envies soudaines d’uriner, les mictions fréquentes, l'instabilité vessicale

Quelles sont les causes de l’énurésie nocturne?

En plus des causes générales de l’incontinence urinaire chez les enfants, l’énurésie nocturne peut être causée par :

  • génétique – des études récentes montrent que le problème peut être d'origine génétique; les scientifiques ont isolé le gène responsable de l’énurésie nocturne et ont constaté qu’il est hérité. Si les deux parents étaient énurétiques, il y a de fortes probabilités pour que l'enfant le soit aussi.
  • troubles mictionnels diurnes : au lieu d’une diminution de la quantité d’urine on observe sa croissance. Cela est lié à la réduction de la production de l’hormone chargée à régulariser les cycles de mictions (vasopressine);
  • réduction de la capacité de la vessie pendant le sommeil par rapport à sa capacité au cours de la journée;
  • troubles de réveil suite au sous-développement du système nerveux le cerveau de l’enfant, pendant son sommeil, envoie trop tard ou pas du tout, des informations sur le besoin d’uriner, l’enfant n’arrive pas à se réveiller et urine dans son sommeil;
  • traumatisme crânien ou de la moelle épinière;
  • syndrome d’apnée du sommeil;
  • troubles de stress post-traumatique, problèmes psychologiques, peur.

Le «pipi au lit» n’est pas un problème uniquement physiologique, cela peut affecter l'enfant dans son développement psychoaffectif et son intégration sociale. Le sentiment de culpabilité, de rejet entraînent parfois un véritable repli sur soi. Plus l'enfant est âgé, plus ce problème est douloureux pour lui. Souvent, les parents ou les professionnels se sentent dépassés par cette situation. Pour la famille dans laquelle un enfant souffre d'énurésie nocturne, les matinées deviennent stressantes et désagréables.

Comment résoudre ce problème?

Diagnostique et traitement

Chaque enfant sujet à l’incontinence urinaire devrait se rendre, avec un parent ou un professionnel, chez le médecin. Des examens médicaux sont nécessaires pour le bon diagnostic. Peut-être la cause de l’énurésie nocturne est-elle une maladie infantile qui, une fois guérie, aidera à oublier les mauvais épisodes nocturnes.

Ddes exemples d'examens effectués :
  • examens généraux et analyse d’urine (ECBU),
  • analyse du sang : concentration de créatine, de sodium et de potassium dans le sérum sanguin,
  • évaluation de la quantité d’urine diurne et nocturne basée sur le prélèvement d’urine,
  • évaluation du comportement physiologique de l’enfant grâce au journal des mictions,
  • échographie de l’abdomen avec une évaluation de l’urine résiduelle suite à la miction.

Le médecin doit expliquer, aussi bien à l’enfant qu’aux parents, la cause des troubles mictionnels et comment y faire face. Il est très important que l’enfant comprenne et accepte la thérapie proposée. Plus la coopération entre enfant, parents et médecin est positive, plus vite le problème sera résolu. Ce que peut suggérer le médecin:

1. Thérapie non pharmacologique

L'entraînement de la vessie qui consiste surtout à faire des exercices pour renforcer et coordonner ses muscles – en début de la journée et ensuite pendant la nuit; elle dure quelques semaines.

  • thérapie de motivation : elle consiste à utiliser un système des récompenses pour une nuit au sec, mais on ne punit pas l’enfant dans le cas contraire. De plus, l’enfant doit participer au nettoyage de son lit, conséquence naturelle de l’énurésie nocturne. Il est conseillé de limiter l’utilisation des couches, car cela réduit la motivation;
  • réduction de la consommation de liquides dans la soirée et un passage aux toilettes juste avant d’aller au lit;
  • vidange de la vessie fréquante et régulière si elle est paresseuse
  • rappeler d’aller aux toilettes; utilisation de l’alarme d’humidité qui se déclenche réveillant l’enfant avant que le lit ou le pyjama ne soient mouillés. Ce procédé apprend à l’enfant à reconnaître l’envie d’uriner et, plus tard, à maîtriser le besoin d’uriner pendant la nuit.
2. Thérapie pharmacologique

Selon la cause du problème, elle peut durer quelques mois; elle met l’accent sur l’un des objectifs :

  • réduire le volume des urines produit pendant la nuit;
  • augmenter la capacité de la vessie;
  • limiter la profondeur du sommeil, pour que l’enfant puisse se réveiller pour uriner.
TZMO Global Bella Global Happy Baby Global Univers Seni Matopat Global