Les facteurs de risque

On croit, encore trop souvent, que l’incontinence urinaire est causée par le vieillissement d’organisme. Cependant, le vieillissement n’est qu’un des nombreux facteurs de risque, ce que, d'ailleurs, ne signifie pas que toutes les personnes âgées soient sujettes à l'incontinence.

Voici les facteurs favorisants l’apparition de l’incontinence urinaire :

  • relâchement des muscles du plancher pelvien causé par l'obésité, par suite d’un accouchement ou de multiples accouchements,
  • hystérogène causé par des tumeurs ou par affaiblissement des muscles du plancher pelvien par exemple hypertrophie de la prostate (chez les hommes,
  • ménopause (chez les femmes),
  • traumatismes de la moelle épinière sclérose en plaques (SEP),
  • constipation chronique,
  • cystite,
  • prise de diurétiques,
  • lithiase urinaire (utrolithiase),
  • diabète,
  • tumeurs de l'appareil urinaire,
  • infection urinaire,
  • maladies mentales,
  • troubles anxieux,
  • maladie de Parkinson,
  • maladie d'Alzheimer,
  • malformations congénitales,
  • interventions chirurgicales,
  • accident vasculaire cérébral (AVC).

Le traitement de maladies chroniques ou pathologies diverse peut influer sur la miction, si la cause de l’incontinence urinaire est possible à traiter, alors celle-ci disparaît. Pour les autres cas, on peut réduire ou éliminer le problème des fuites par toutes sortes de thérapies.

Attention : Si l’incontinence urinaire a apparue au cours d’une maladie, parlez-en à l’occasion d’une visite chez le médecin. Une prise en charge précoce augmente les chances de vous débarasser de ce trouble pénible.
TZMO Global Bella Global Happy Baby Global Univers Seni Matopat Global