Grossesse et maternité

La grossesse et la maternité sont un bel état pour une femme, mais malgré leurs avantages évidents, elles ont aussi quelques inconvénients. Les fuites urinaires peuvent être l'un d’entre eux: cela touche 30% des femmes enceintes.

Pourquoi les fuites urinaires se manifeste-t-elles pendant la grossesse?

Pendant la grossesse la fréquence et le volume des mictions quotidiennes augmentent. Au cours des 1er et 2ème trimestre la quantité d’urine evacuée pendant une miction augmente. Pendant le 3ème trimestre elles baisse mais le besoin d'aller aux toilettes est beaucoup plus fréquent. Petit à petit, le volume de la vessie pressée par l’utérus diminue, la quantité d’urines stockées dans les uretères augmente. De plus, chez 2/3 des femmes, vers la fin de la grossesse, apparaît un besoin d’uriner pendant la nuit.

Le plus souvent les femmes souffrent de l’incontinence d’effort, qui apparaît pendant le 3ème trimestre de la grossesse, lorsque le volume de l’utérus est le plus gros. Les futures mamans, le plus souvent, éprouvent des pertes de quelques gouttes d’urine, presque invisibles si elles changent souvent de protèges slips. Mais cela peut signifier un problème plus grave.

Durant la grossesse, l'accouchement et les mois qui suivent, votre corps connaît de profonds changements hormonaux. A mesure que votre bébé se développe, les parois de l’utérus se détendent et celui-ci commence peu à peu à remplir tout l’espace disponible dans le ventre. Les autres organes doivent céder la place au bébé. Ils sont déplacés et comprimés à l’intérieur de la cavité abdominale et ils fonctionnent dans les conditions plus difficiles que d’habitude. Le bébé, avec le temps, commence à bouger et donne les coups de pieds, en touchant parfois la vessie. Il peut arriver que le coup de pied soit si puissant que les muscles, déjà affaiblis par la pression, lâchent et les pertes d’urine se produisent. De plus, la vessie, pressée par l’utérus, dispose de peu de place. Alors, même si elle ne contient que peu d’urine, vous allez ressentir une forte pression.

La grossesse est aussi une période pendant laquelle la femme est plus sensible aux infections intimes et à celles de l’appareil urinaire, en raison des mutations de la muqueuse du système reproducteur. Celles-ci peuvent causer un inconfort en urinant et de fréquentes apparitions des fuites.

Les conseils pratiques pour les futures mamans :
  • même si vous souffrez des fuites urinaires, n’arrêtez pas de boire,
  • allez aux toilettes dès que vous en ressentirez l’envie; n'attendez pas car dans un instant cela sera trop tard,
  • si pendant une envie soudaine d’uriner il vous arrive d’avoir des pertes urinaires, allez aux toilettes toutes les 30-40 minutes; même si vous n'en sentez pas l’envie,
  • prenez soin de votre hygiène intime avec une attention particulière: portez des sous-vêtements en matières naturelles, utilisez des gels intimes et des protections pour les fuites urinaires,
  • évitez des aliments et les boissons diurétiques,
  • essayez d’éviter les problèmes de la constipation,
  • ne retenez pas l’urine quand vous avez envie: cela peut entraîner des épisodes d’incontinence urinaire, quand votre bébé va donner les coups de pieds à votre vessie,
  • à la fin de la grossesse faites attention à ne pas confondre des fuites urinaires et perte du liquide amniotique,
  • commencez à pratiquer exercices d'entraînement du périnée.

Que se passe-t-il après l’accouchement?

Après l’accouchement la maman retrouve en quelques semaines à l’état d’avant la grossesse. Les variations hormonales et la faiblesse ou l’endommagement des muscles pelviens peuvent toujours causer des fuites urinaires, qui, cependant, devraient progressivement disparaître. Habituellement, les symptômes de l’incontinence urinaire disparaissent dans les 3 mois qui suivent la naissance, un peu plus tard chez les femmes multipares et chez celles qui ont donné naissance à un bébé de plus de 4 kg.

Si les fuites urinaires persistent 6 mois après l’accouchement, lorsque les muscles pelviens ont repris leur position initiale, vous pouvez demander les conseils de votre gynécologue ou d'un urologue. Votre médecin vous aidera dans le choix du traitement de vos problèmes. Chaque grossesse et l'accouchement successifs affaiblissent les muscles du plancher pelvien, et le retour à la normale deviendra plus difficile mais pas impossible. Les exercices de Kegel, effectués systématiquement pendant la grossesse et au cours de la période postnatale, affectent positivement l’état des muscles du périnée, du plancher pelvien et du diaphragme urogénital, tout en améliorant l’efficacité du système de fermeture de l’urètre.

Les conseils pratiques pour les nouvelles mamans :
  • prenez le temps pour retrouver votre état normal : quand votre corps aura retrouvé son état normal, l’incontinence urinaire s’arrêtra,
  • continuez les exercices de Kegel : vous pouvez les exécuter à tout moment, même en s’occupant de votre bébé,
  • en s’occupant du bébé n’oubliez pas à penser à vous-même : allez voir votre gynécologue et si vous souffrez des fuites urinaires, demandez-lui des conseils,
  • buvez beaucoup surtout si vous allaitez,
  • pPrenez soin de votre hygiène intime : portez des sous-vêtements de matières naturelles, changez souvent de protections,
  • ne vous retenez pas d'uriner quand vous en avez envie sous le faux prétexte que vous n’avez pas le temps : retenir les urines peut amener de graves problèmes de santé pouvant aller jusqu’à l'inflammation de la vessie.
TZMO Global Bella Global Happy Baby Global Univers Seni Matopat Global